Pour vérifier si votre carte CEDEAO est produite cliquez ici

Statuts

 

  STATUTS

TITRE I –DISPOSITIONS GÉNÉRALES

 

ARTICLE PREMIER – CRÉATION

Il est crée au Sénégal, à Dakar, le 03 février 1998, un Parti Politique dénommé Parti de l’Unité et du Rassemblement, en abrégé « PUR », dont le numéro de récépissé est le 9515 est le siège est provisoirement fixé au 6207 Liberté VI, Dakar.

Le Parti repose sur les principes de justice et de solidarité qui favorisent l’émergence d’une société sénégalaise bâtie sur le respect de ses valeurs été de sa culture.

ARTICLE 2 – OBJECTIFS

Les objectifs du Parti de l’Unité et du Rassemblement sont de relever les défis sociopolitiques et économiques, de favoriser l’émergence par la voie démocratique, d’une société de développement, de justice et de solidarité par laquelle les sénégalais se sentiront citoyens et dignes.

Pour cela, il s’engage à promouvoir un développement harmonieux en luttant contre la pauvreté, la maladie, l’analphabétisme, la corruption et la dégradation de l’environnement.

Le Parti soutien activement l’intégration économique africaine et adhère à la réalisation de l’unité du continent.

Le parti lutte pour la suppression de toute forme d’oppression de classe, de caste, de religion et d’opinion par la conquête et l’exercice du pouvoir politique. Il s’engage à respecter la Constitution ainsi que les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie. Il ne peut, en aucun cas, s’identifier à une race, à une ethnie, à un sexe, à une religion, à une secte, à une langue ou à une région.

ARTICLE 3 – IDENTIFICATION

Les couleurs du Parti sont le Vert et le Blanc.

Le symbole du Parti est la carte de l’Afrique qui témoigne notre attachement au continent.

Le drapeau du Parti de l’Unité et du Rassemblement est composé de la carte de l’Afrique au centre sur un fond blanc, la moitié supérieure de le carte est de couleur verte, et l’abréviation « PUR » est écrite verticalement en vert au milieu de la carte.

La devise du Parti est « Justice – Développement – Solidarité ».

Le slogan du Parti est « Dëgg », Vérité.

Le sigle du Parti est PUR.

Le bulletin de vote du Parti est matérialisé par la carte de l’Afrique sur un fond blanc, la moitié supérieure de la carte de couleur verte, et l’abréviation « PUR » écrite verticalement en vert au milieu de la carte.

ARTICLE 4 –  ORGANES EXPRESSION

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement peut créer des organes d’expression et de diffusion pour son action politique et lui donner un nom. Il peut aussi, au besoin, utiliser les médias publics ou privés.

ARTICLE 5 – ADHÉSION ET QUALITÉ DE MEMBRE

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement est un Parti de masse ouvert à toutes les catégories de couches sociales, sans distinction de race, de religion, d’origine, de sexe ou de profession.

Pour être membre du Parti de l’Unité et du Rassemblement, il faut :

Etre âgé au minimum de 15 ans ;

Manifester auprès d’une structure de base le désir d’y adhérer ;

Remplir une fiche d’adhésion ;

Fournir une pièce d’identité ;

Acheter une carte de membre

ARTICLE 6 – LA CARTE DE MEMBRE

La carte de membre du Parti comporte au recto la carte de l’Afrique au centre sur fond blanc . La moitié supérieure de la carte est de couleur verte, et l’abréviation « PUR » est écrite verticalement en vert au milieu de la carte ; et au verso tous les éléments permettant l’identification du militant

Les modalités de vente des cartes et le prix sont fixés par la direction du Parti.

La qualité de membre du Parti est constatée par la présentation de la carte de membre.

 

TITRE II- LES STRUCTURES DE BASE DU PARTI

 

ARTICLE 7 - LA CELLULE

La structure de base du Parti de l’Unité et du Rassemblement est la Cellule.

Chaque Cellule  doit comporter  50 à 100 membres.

En zone rurale, il peut exister plusieurs Cellules dans le même quartier ou dans un même village. De même, plusieurs villages peuvent former une Cellule.

ARTICLE 8 – LA SECTION

Les Sections du Parti suivent la décentralisation et se superposent aux collectivités locales. Elles existent au niveau des communes, des communes d’arrondissement et des communautés rurales.

Dans les communes de plein exercice, la Section regroupe l’ensemble des cellules de la commune.

Dans les communes d’arrondissement, la Section regroupe l’ensemble des Cellules de la dite commune d’arrondissement.

Dans les communautés rurales, la Section regroupe l’ensemble des cellules de la communauté rurale.

ARTICLE 9 – LA FÉDÉRATION

Les Fédérations suivent le découpage administratif du pays et se superposent aux départements. La Fédération est formée par l’ensemble des Sections d’un même département. La commune de Saint-Louis, à cause de sont statut particulier, est érigée en Fédération au même titre que les autres départements.

ARTICLE 10 – ORGANISATION DES STRUCTURES

Toutes les dispositions relatives à la création, à l’organisation, à la délimitation, au fonctionnement et à la composition des structures sont prévues dans le règlement intérieur.

 

TITRE III – DIRECTION ET ADMINISTRATION

 

ARTICLE 11 – LA CELLULE

L’assemblée générale des Cellules élit un bureau dirigé par un Secrétaire général de la Cellule.

L’assemblée générale devra aussi mettre des commissions spéciales qui seront définies dans le règlement intérieur

ARTICLE 12 – LA SECTION

La Section est  administrée par une commission administrative dont les membres sont les Secrétaires généraux de Cellules et les autres délégués élus par les Cellules. La commission élit en son sein un bureau dirigé par un Secrétaire général de Fédération. La commission administrative devra aussi mettre des commissions spéciales qui seront définie dans le règlement intérieur.

ARTICLE 13 – LA FEDERATION

La fédération est administrée par une commission administrative dont les membres sont les secrétaires généraux de section et les autres déléguées élus par sections. La commission élit en son sein un bureau dirigé par un secrétaire général de fédération. La commission administrative devra mettre des commission spéciales qui seront définies dans le règlement intérieur.

ARTICLE 14 – RENOUVELLEMENT DES BUREAUX ET DES COMMISSIONS

Les instances de base du Parti sont renouvelées ordinairement tous les quatre ans avant un Congrès. Elles peuvent être renouvelées extraordinairement au cas où les circonstances l’exigent. Dans ce cas, la décision devrait émaner du Secrétariat  National sur convocation du Président du Parti.

 

TITRE IV – LES STRUCTURES DE DIRECTION

 

ARTICLE 15 – LE CONGRES

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement se réunit tous les deux ans en Congrès ordinaire. Le  Président du Parti y présente un rapport traitant les questions de politique générale, de doctrine et de vie du Parti. Le Congrès défini les orientations et les moyens d’actions du Parti.

Des Congrès extraordinaires pourraient avoir lieu selon les circonstances, sur décision du Bureau Politique.

Le Congrès est composé des membres du Bureau Politique, des membres du Secrétariat National, des Secrétaires généraux de Fédération, des Secrétaires généraux de Section, et de délégués choisis dans toutes les instances du Parti. Les modalités de fonctionnement du Congrès sont précisées dans le règlement intérieur.

ARTICLE 16 – LE SECRÉTARIAT NATIONAL

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement est dirigé, entre deux Congrès, par Secrétariat National élu tous les deux ans, par le Congrès. Le Secrétariat National est composé du Président du Parti, du Secrétaire Général national, du Coordonateur National des Secrétaires nationaux, des Secrétaires généraux de Fédérations et des Secrétaires Généraux de Sections. Les modalités de fonctionnement du Secrétariat National sont précisées dans le règlement intérieur.

ARTICLE 17 – LE BUREAU POLITIQUE

Le Secrétariat national constitue en son sein le Bureau politique dont les effectifs et la composition sont fixés par le Secrétariat national sur proposition du Président du Parti.

Le Bureau politique est composé comme suit :

  • Le Président du Parti
  • Le Secrétaire Général national
  • Le Coordonnateur national
  • Le Secrétaire national chargé des finances, Trésorier du Parti
  • Le Secrétaire national chargé de la Logistique, de l’organisation de la sécurité
  • Le Secrétaire national chargé de la communication, porte-parole du Parti
  • Le Secrétaire permanent du Parti, chargé de l’administration
  • Le Secrétaire national chargé des affaires juridiques et du contentieux
  • Le Secrétaire national chargé de l’éducation, de la formation et de la culture
  • Le Secrétaire national chargé de la santé des affaires économiques et sociales, du développement, de l’emploi et de la solidarité nationale
  • Le Secrétaire national à la Femme et aux problèmes de genre
  • Le Secrétaire national chargé du mouvement du troisième âge et de la gérontologie
  • Le Secrétaire national chargé du mouvement des jeunes
  • Le Secrétaire national chargé des finances, Trésorier du Parti
  • Le Secrétaire national chargé du mouvement des élèves et étudiants
  • Le Secrétaire national chargé affaires extérieures et des militants de l’extérieur

TITRE V – MOUVEMENT INTEGRÉS

 

ARTICLE 18 – LE MOUVEMENT NATIONAL DES FEMMES

Les femmes du Parti de l’Unité et Rassemblement s’organisent en un mouvement dénommé Mouvement National des  Femmes du PUR, ‘’les femmes PURES’’.

ARTICLE 19 – LE MOUVEMENT NATIONAL DES JEUNES

Les jeunes du Parti de l’Unité et Rassemblement s’organisent en un mouvement dénommé Mouvement National des Jeunes du PUR, ‘’les jeunes PURS’’

  • De 15 à 20 ans révolus, le jeune milite obligatoirement dans les structures des jeunes du PUR
  • De 20 à 30 ans révolus, le jeune peut opter, soit pour militer chez les adultes, soit pour rester chez les jeunes.
  • A plus de 30 ans révolus le militant doit obligatoirement s’inscrire sur le registre des adultes.
  • S’agissant de la jeunesse féminine, le recrutement s’effectue également à partir de 15 ans, avec la possibilité pour celles qui sont mariées d’adhérer au Mouvement national des femmes.

ARTICLE 20 – LE MOUVEMENT NATIONAL DES ÉLÈVES ET ETUDIANTS

Les élèves et étudiants du Parti de l’Unité et Rassemblement s’organisent en un mouvement dénommé Mouvement National Elèves et Etudiants du PUR, ‘’ Les Apprenants Purs’’.

ARTICLE 21 – LE MOUVEMENT NATIONAL DU TROISIÈME AGE

Les sages du Parti de l’Unité et Rassemblement s’organisent en un mouvement dénommé Mouvement National des Sages du PUR, ‘’les Sages PURS’’.

 ARTICLE 22 – LES MILITANTS DE EXTÉRIEUR

Le Parti de l’Unité et Rassemblement organise ses militants de l’extérieur conformément aux lois et règlements du pays d’accueil.

ARTICLE 23 – ORGANISATION DES MOUVEMENTS INTEGRÉS

Les règles d’organisation et de fonctionnement des mouvements intégrés sont précisées dans des règlements intérieurs particuliers qui ne peuvent en aucun cas, être en contradiction avec les statuts et le règlement intérieur du Parti.

 

TITRE VI – LE FONCTIONNEMENT

 

ARTICLE 24 – RESSOURCES FINANCIÈRES DU PARTI

Les ressources financières du Parti sont constituées par les cotisations des militants, les produits de la vente de cartes, les recettes nées de toutes les activités et manifestations du Parti, les dons, legs et subventions conformément à la loi.

Le Règlement financier du Parti fait l’objet d’un texte particulier.

ARTICLE 25 – LES COMMISSIONS DE DISCIPLINES ET DE RÈGLEMENT DES CONFLITS

Il existe, au niveau du Bureau Politique, du Secrétaire national, des Fédérations, des Sections, et des Cellules une commission de disciplines et de règlement des conflits, chargée de veiller avec rigueur et fermeté sur la discipline du Parti et de connaitre des différents nés entre militants.

ARTICLE 26 – LES SANCTIONS

Les sanctions disciplinaires sont : l’avertissement, le blâme, la suspension qui ne peut dépasser deux mois et l’exclusion.

Les sanctions sont prononcées selon les modalités prévues dans le règlement intérieur.

ARTICLE 27 – RELATIONS AVEC AUTRES ORGANISATIONS

Le Parti de l’Unité et Rassemblement peut être membre d’une organisation dont il a les mêmes vocations. Il peut également  décider une unité d’action avec d’autres structures sénégalaises ou internationales.

ARTICLE 28 – RÉVISION DES STATUTS

Les présents statuts ne peuvent être modifiés que par le Congrès, sur proposition du Bureau politique.

ARTICLE 29 – DISSOLUTION

Le Parti de l’Unité et Rassemblement ne peut être dissous que par un Congrès convoqué à cet effet et à la majorité de 2/3 des délégués présents. Dans ce cas, tous les biens du Parti seront dévolus à une œuvre sociale ou politique désignée  par le même Congrès qui nomme à cet effet, une commission de liquidation.