Pour vérifier si votre carte CEDEAO est produite cliquez ici

Réduction des Inégalités

Quand les disparités atteignent une proportion importante, il devient nécessaire de réduire ces écarts. Les politiques sociales doivent avoir une fonction de rattrapage pour un meilleur partage des fruits de la croissance. La société sénégalaise, aujourd'hui  est le résultat d’un processus d’inégalités sociales accrues.

4215502258.jpg

Il faut de vraies politiques de justice sociale et faire fi de la démarche gouvernementale qui est semblable à celle du malvoyant qui, ayant perdu ses clefs dans une ruelle obscure, s’obstine à les chercher sous le lampadaire en prétextant que c’est le seul endroit éclairé.

CONSTAT :

  • Des écarts sociaux de plus en plus grands (les riches deviennent de plus en plus riches et la mendicité continue toujours) et pas de mécanisme régulateurs pour réduire les écarts sociaux.
  • Les conséquences des écarts sociaux sont : la légitimation de la violence, de la corruption, du népotisme, de l’immigration clandestine (désert, mer), etc.
  • Ceux qui sont dans l’informel ne sont pas intégrés dans le système de la sécurité sociale.
  • Des bourses familiales inefficaces et très mal réparties

PROPOSITIONS DU PUR :

  • Passer des bourses familiales à un mécanisme de subvention des denrées de première nécessité
  • Renforcer et dupliquer l’agriculture familiale et rendre l’agriculture attractive par l’organisation des producteurs en coopératives agricoles
  • Revalorisation de la pension de retraite par une révision du système.
  • Réduction du train de vie de l’Etat.
  • Pratique de l’imposition à sa juste valeur.

La correction des inégalités sociales est une nécessité éthique. Cette problématique doit être une priorité des priorités, c’est une urgence.

Aujourd'hui un développement durable ne peut se faire sans la réforme de la structure sociale. Dans un langage plus populaire nous disons « qu’on ne peut pas faire de pansement sur des jambes de bois ».

La croissance ne sert à rien si elle n’est pas équitablement partagée. Le parti PUR propose d’établir, au Sénégal, un nouveau contrat social à l’échelle nationale pour atténuer les disparités croissantes entre les populations