Pour vérifier si votre carte CEDEAO est produite cliquez ici

Rôles du député

Au Sénégal, le député a principalement 3 rôles à savoir :

- Représenter ses concitoyens à l'Assemblée Nationale

- Propose et voter les lois de la République

- Contrôler l'action du Gouvernement

 

PRÉOCCUPATIONS ...

57 ans d’indépendance n’ont pas encore suffi aux différents régimes qui se sont succédé à sortir le Sénégal de la situation de pays sous-développé.

Avec un médecin pour 10 000 habitants, 3 084 structures de santé dont 86 hôpitaux, 242 centres de santé, 1 250 postes de santé et 1 506 cases de santé, le Sénégal est encore loin des normes préconisées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour une population d’environ 15 millions d’habitants en 2016, un taux d’emploi de 0.7 % (DPEE 2016) dans la fonction publique est dérisoire. Le secteur privé ne fait guère mieux et se traduit souvent par le développement incontrôlé du secteur informel. En 2016, le taux de chômage des personnes âgées de plus de 15 ans était évalué à au moins 16,6 %.

Au plan économique, le tableau n’est pas plus reluisant ; entre 2006 et 2016, la dette publique est passée de 983,91 Milliards (21 % du PIB) à 5313.23 Milliards de FCFA (60 % du PIB).

Avec un budget annoncé de 40 % des 3000 Milliards du budget de l’État, le secteur de l’éducation est toujours empêtré dans une crise chronique. Les résultats chaotiques au Baccalauréat 2013, avec un taux de réussite de 38,5 % (41 553 admis sur un total de 107 996 candidats - ANSD 2013) sont là pour témoigner de cet état de désastre.

L’Assemblée Nationale résume à elle seule l’affaissement des institutions de la République. Si des lois y sont votées, l’institution a failli à une de ses missions principales, celle du contrôle de l’exécutif. Elle ressemble de plus en plus à une chambre d’enregistrement pour le pouvoir en place.

Le pouvoir judiciaire, avec la mainmise de l’exécutif (Conseil Supérieur de la Magistrature présidé par le Président de la République) et les lenteurs observées dans la gestion des dossiers des citoyens, ne fait pas mieux. Au 31 décembre 2013, la densité de la population carcérale était de 242 détenus pour 100 places en moyenne ; dans la région de Dakar, ce chiffre dépasse les 317 détenus pour 100 places - ANSD 2013.

Devant cette situation délicate, qui offre peu de perspectives positives, des milliers de jeunes sénégalais bravent l’océan pour des conditions de vie "meilleures". Durant les cinq dernières années, 1,2 % de la population (156 676 personnes) ont pris les routes de l’émigration.